Histoire - Patrimoine

La Croix de Bleyssol  Le Fort de Vabre  Gustave GARRIGOU  Les sites d'oreilles en balade




      

En plein Ségala, à une vingtaine de kilomètres à l'est de Villefranche-de-Rouergue, trois paroisses, trois ''communautés'' avant la Révolution, ont été rassemblées pour constituer la commune de Vabre-Tizac.

Vabre, qui, dans les communications venant de Villefranche ou de Montauban, s'appelait, sous l'Ancien Régime, Vabré-en-Rouergue, figure sur la carte gallo-romaine de la région. Dans la pittoresque vallée, enserrée dans des pentes boisées, où, paisible coule la Serène, arrêtée un instant pour former, sous le bourg, un petit étang actionnant l'ancien moulin, Vabre de Rieupeyroux garde encore très nettement marqué son aspect primitif de bastide fortifiée. Autour d'une place en forme d'ovale irrégulier les maisons du bourg ont été construites de façon à former rempart à l'extérieur, toutes les ouvertures s'ouvrant sur cette place intérieure. Au pied de ce rempart avaient été creusés de larges fossés, encore aisément reconnaissables.


 

D'après le ''Livre de l'Epervier'', Vabre comptait cent feux en 1349, ce qui devrait correspondre à une population, à l'époque, d'environ cinq cents habitants. En 1771, il y avait dans la paroisse six cents habitants, dont cent vingt dans le lieu de Vabre.

Tizac, dont la terminaison en ''ac'' permet de penser que probablement ce village comptait, comme Vabre, parmi les agglomérations gallo-romaines de la région, aurait été le siège, d'après de Barrau, d'un monastère peu important dépendant de celui de Rieupeyroux. On prétend qu'il y a eu un château au Moyen-Age à Tizac. Ce qui est certain, c'est qu'il y en eut un à Montramech, au sommet de cette montagne d'où l'on voit 21 clochers.

En 1771, il y avait dans la paroisse de Tizac 310 habitants, dont 51 habitaient le chef-lieu.


 

Bleyssol, petit prieuré de Saint Clair, qui ne comprenait que deux villages et quelques fermes isolées, fut supprimé avant la Révolution. L'église fut reconstruite vers 1460. Une belle croix en pierre du XVème siècle, classée par les Monuments Historiques, porte les armes des Morlhon, puissante famille du pays.





 
Service proposé par Smica - Powered by MagicSite